Notre engagement en faveur du bien-être animal

La Belgique applique la législation la plus stricte d’Europe en matière de confort et d’élevage des palmipèdes destinés à la production de foie gras. Des normes déterminent la durée du gavage, les quantités d’aliments à donner, le nombre de canards et oies au m², les conditions d’abattages, l’apport en eau, la ventilation, etc.

Avec le souci de veiller au respect de l’animal et de pouvoir proposer un produit de qualité au consommateur, Upignac impose des normes strictes aux éleveurs et gaveurs avec lesquels elle collabore. Fort de ses 30 ans d’expérience, Upignac a développé un cahier des charges rigoureux qui permet d’obtenir la meilleure qualité de foie gras dans le plus grand respect animal.

Dès leur naissance, les canetons sont manipulés avec une grande précaution. Ils sont élevés en nombre limité de façon à pouvoir se développer harmonieusement dans leur environnement.

Dès que leur maturité leur permet, ils évoluent sur de spacieux parcours extérieurs. Les animaux sont alimentés exclusivement avec une alimentation saine et naturelle. Une fois l’âge de trois mois atteint, ils sont engraissés progressivement. Le gavage, qui dure maximum 14 jours pour le canard, est effectué par des personnes formées et qualifiées exclusivement.

Pas une pathologie

Un foie gras n’est pas le foie d’un animal malade. C’est le foie d’un animal sain et élevé en plein air qui, arrivé à l’âge adulte, reçoit une alimentation plus riche et progressive.

Des études ont démontré l’engraissement progressif des cellules dans les lobes du foie. Il ne s’agit donc ni d’une cirrhose, ni d’une hépatite, mais d’une capacité à stocker les lipides. Autrement dit, le foie gras est une stéatose hépatique réversible et non pathologique . Le foie reprend sa taille initiale si le gavage est arrêté.